Tout savoir sur la trésorerie passive de l’entreprise

Une bonne gestion de la trésorerie d’une entreprise nécessite la connaissance de ses composants clés. Elle inclut par exemple la trésorerie passive qui peut créer de véritables soucis financiers. Que retenir sur cette trésorerie pour bien gérer ses finances ?

Définition de la trésorerie passive

La trésorerie passive d’une entreprise représente ses dettes et ses crédits à court terme. Il s’agit d’un indicateur important comme le montre le domaine https://clept.org sur la situation de l’entreprise. Située au passif du bilan comptable, cette trésorerie inclut :

A découvrir également : Comment se déroule les réunions du CSE ?

  • Les prêts sur moins d’un an
  • Les crédits court terme
  • Les découverts bancaires autorisés
  • Les facilités de caisse

Utilisation de la trésorerie passive

La trésorerie passive est utilisée pour financer les besoins de court terme de l’entreprise et les décalages de revenus. Elle ne doit pas servir de financement pour les investissements à long terme. Ceci est dû au fait que ses ressources n’appartiennent pas à l’entreprise.

Il est conseillé de bien surveiller cette trésorerie et de l’optimiser, car son utilisation comporte des risques financiers pour l’entreprise. Son optimisation implique la réduction des dettes à court terme pour assurer un équilibre financier. À un moment donné, il faut même les rembourser.

En parallèle : Comment trouver un nom d’entreprise ?

Les risques encourus avec la trésorerie passive

La trésorerie passive présente des risques si elle est trop importante. Son non-remboursement favorise par exemple la déclaration de l’entreprise en faillite administrative. Ses dettes sont exigibles à l’échéance ou par décision de la banque. Elles induisent même des coûts qui peuvent causer des soucis financiers.

Ces derniers sont à prendre en compte dans chaque bilan financier et lors du remboursement avec le coût de l’inflation. Il s’agit des intérêts et des commissions diverses. Généralement, la trésorerie passive coûte cher.

Conseils clés pour réduire les dettes de la trésorerie passive

La réduction de la trésorerie passive nécessite des leviers qui permettent d’optimiser quotidiennement la gestion des flux financiers. Il y a les composants du besoin en fonds de roulement. Il suffit de les réduire pour voir sa trésorerie passive diminuer peu à peu.

Pour y arriver, il est conseillé de limiter les stocks. Il est aussi possible d’accélérer les recouvrements des créances clients. Dans tous les cas, il faut vite régler ses dépenses suivant les exigences légales. 

Un autre levier consiste à améliorer le cycle de haut de bilan avec fonds de roulement de l’entreprise. Ceci passe par la maximisation des capitaux permanents qui incluent les dettes à long terme et les fonds propres. Le capital peut par exemple être augmenté avec l’entrée de nouveaux actionnaires au sein de l’entreprise.

En résumé, la trésorerie passive correspond à des dettes à réduire pour garantir l’équilibre financier de l’entreprise. Il convient de la surveiller et de recourir à des stratégies précises pour l’optimiser.

 

Copyright 2024. Tous Droits Réservés